Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Affaire Dieudonné : que penser de ses excuses ?

16 Janvier 2023 | 221 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 

La 12ème Convention nationale du Crif a eu lieu hier, dimanche 4 décembre, à la Maison de la Chimie. Les nombreux ateliers, tables-rondes et conférences de la journée se sont articulés autour du thème "La France dans tous ses états". Aujourd'hui, découvrez un des temps forts de la plénière de clôture : le discours de Yonathan Arfi, Président du Crif.

Pages

Antisémitisme
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 
À l'occasion de la fête juive de Hanoucca, découvrez les vœux du Président du Crif, Yonathan Arfi.
 

La 12ème Convention nationale du Crif a eu lieu hier, dimanche 4 décembre, à la Maison de la Chimie. Les nombreux ateliers, tables-rondes et conférences de la journée se sont articulés autour du thème "La France dans tous ses états". Aujourd'hui, découvrez un des temps forts de la plénière de clôture : le discours de Yonathan Arfi, Président du Crif.

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

La 77ème cérémonie du Yizkor organisée par le FARBAND - Union des Sociétés Juives de France s'est déroulée dimanche 2 octobre 2022, à 11h30 au cimetière de Bagneux. 

À l'aube de 5783, découvrez les vœux de Yonathan Arfi pour Roch Hachana. 

Pages

Opinion
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 

Pages

J’ai longuement hésité avant de prendre la décision de vous parler de « l’affaire Dieudonné » et de ses excuses, que j’estime, bidons. 

Je le fais, non pas pour une fois encore, rappeler que cet individu déverse depuis 20 ans, sa haine antisémite et sa détestation d’Israël, ni pour vous rappeler la multitude des procès contre cet ancien comique, devenu depuis 20 ans, un businessman dont le fonds de commerce sont la haine des juifs et le négationnisme, ni pour vous rappeler ses amitiés affirmées avec tous les fascistes néonazis et leurs adeptes. 

Non plus pour vous rappeler que lors des manifestations antisémites était arboré son lamentable ananas, expression de la négation de la Shoah. Et encore moins pour vous remémorer les quenelles, tout droit venues du salut nazi. 

Je le fais car ce triste personnage a, par sa parole, fait se libérer tous les clichés de l’antisémitisme et que par milliers ses adeptes se sont nourris de son venin allant pour certains jusqu’à passer à l’action antisémite et agresser des juifs. 

Dieudonné, par ses paroles, a armé les bras des tortionnaires d’Ilan Halimi comme l’a déclaré Ruth Halimi. Je parle de lui non pas pour rappeler ce que je pensais être une évidence, mais pour condamner avec force tous ses complices. Celles et ceux qui l’accompagnent depuis le premier jour de sa mutation « diabolique », et surtout ceux qui, pour faire le buzz, ont fait écho à cette lettre sans valeur et hypocrite qui a été présentée comme ses « excuses ». 

C’est à ces complices de l’escroquerie qu’il a montée que j’en veux. 

À ceux qui, se pensant Humanistes au grand cœur, veulent nous donner des leçons de tolérance. Qu’ils sachent qu’ils ont plongé dans ce piège dangereux qu’il leur a tendu. Certains mettant en avant leur judéité pour lui accorder un pardon. Qu’ils entendent bien que leur naissance au sein d’une famille juive ne les autorise en rien à se sentir investis d’une mission. Qu’ils se souviennent que tous les ennemis d’Israël et les antisémites tout au long de l’Histoire ont toujours trouvé des « bons amis juifs » pour les « légitimer ».

Qu’ils restent dans leurs cases d’amuseurs ou de chroniqueurs, voire pour certains de pseudo journalistes. 

Il existe suffisamment de sujets à traiter et de belles causes à défendre plutôt que de se positionner sur un sujet qui les dépasse, qu’ils ignorent et dont ils ne connaissent certainement pas l’historique.

Pour conclure, que Dieudonné M’Bala M’Bala fasse sa repentance en toute discrétion. Qu’il s’adresse directement à son public. Ces milliers d’êtres qui l’ont suivi et qu’il a contaminés.

Qu’il disparaisse et prenne sa retraite où il veut. 

Mais surtout qu’on l’oublie !

 

Gil Taieb 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -