Yonathan Arfi

Le nouveau Président du Crif, un militant juif et citoyen

Roch Hachana - Vœux du Président du Crif pour Roch Hachana

29 Septembre 2022 | 5 vue(s)
Catégorie(s) :
France
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 
À l'occasion de la fête juive de Hanoucca, découvrez les vœux du Président du Crif, Yonathan Arfi.
 

La 12ème Convention nationale du Crif a eu lieu hier, dimanche 4 décembre, à la Maison de la Chimie. Les nombreux ateliers, tables-rondes et conférences de la journée se sont articulés autour du thème "La France dans tous ses états". Aujourd'hui, découvrez un des temps forts de la plénière de clôture : le discours de Yonathan Arfi, Président du Crif.

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

Antisémitisme
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 
À l'occasion de la fête juive de Hanoucca, découvrez les vœux du Président du Crif, Yonathan Arfi.
 

La 12ème Convention nationale du Crif a eu lieu hier, dimanche 4 décembre, à la Maison de la Chimie. Les nombreux ateliers, tables-rondes et conférences de la journée se sont articulés autour du thème "La France dans tous ses états". Aujourd'hui, découvrez un des temps forts de la plénière de clôture : le discours de Yonathan Arfi, Président du Crif.

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

La 77ème cérémonie du Yizkor organisée par le FARBAND - Union des Sociétés Juives de France s'est déroulée dimanche 2 octobre 2022, à 11h30 au cimetière de Bagneux. 

À l'aube de 5783, découvrez les vœux de Yonathan Arfi pour Roch Hachana. 

Pages

Opinion
Le 10 janvier 2023, Yonathan Arfi, Président du Crif, s'est rendu à la cérémonie en hommage aux victimes de la rafle de Libourne du 10 janvier 1944. Il a prononcé un discours dans la cour de l'école Myriam Errera, arrêtée à Libourne et déportée sans retour à Auschwitz-Birkeneau, en présence notamment de Josette Mélinon, rescapée et cousine de Myriam Errera.  
 

Pages

À l'aube de 5783, découvrez les vœux de Yonathan Arfi pour Roch Hachana. 

Roch Hachana, un message universel

 

Dimanche soir, les Juifs du monde vont célébrer l’entrée dans l’année 5783.

Mais nous célébrons 5783 ans depuis quoi, au juste ? Non pas depuis un événement spécifique de l’histoire du peuple juif, ni même, comme on pourrait le penser, depuis la création du monde. Non, Roch Hachana marque en fait 5783 ans depuis la création du premier Homme et donc la naissance d’une et unique humanité dont nous descendons tous.

En terme politique et philosophique, cette vision porte le nom d’une promesse : l’universalisme. Cette idée que l’Homme est Un, que les droits et le devoirs sont les mêmes pour tous, qu’aucune discrimination ne saurait être justifiée.

Mais ce message universaliste comporte cette année une dimension supplémentaire, une portée encore un peu plus retentissante.

Fruit du hasard qui n’en est jamais vraiment, Roch Hachana s’étend en effet du 25 au 27 septembre. Or, si les Français juifs devaient avoir une date de naissance collective, ce serait bien celle-ci : le 27 septembre 1791, jour où l’Assemblée nationale constituante approuva le décret qui allait accorder aux Juifs leur Émancipation, faisant d’eux, pour la première fois dans toute l’Europe, des citoyens à part entière.

Nous célébrons donc par cette rencontre des deux calendriers, deux anniversaires, celui de notre naissance en tant que membre du genre humain et celui de notre naissance en tant que Français juifs.

Universalistes mais également républicains : tels sont donc les principes fondateurs du judaïsme français. Deux principes moqués, attaqués mais qui restent à mes yeux plus modernes que jamais.

Dimanche soir, nous allons dire ensemble, haut et fort, Chana tova.

 

Face aux antisémites, aux racistes, aux homophobes, aux indigénistes, aux islamistes, aux entrepreneurs identitaires de toutes sortes, nous clamons Chana tova, pour dire l’unité du genre humain et affirmer qu’ils ne pourront jamais nous diviser.

Face aux petits télégraphistes français des dictateurs du monde entier, qui confortablement installés en démocratie ne trouvent rien à redire face aux régimes russes, chinois, iraniens, ou afghans, nous clamons Chana tova, pour rappeler que les hommes et les femmes, où qu’ils vivent, sont Un.

Face à tous ceux qui ne cessent d’accuser les Juifs de communautarisme, nous clamons Chana Tova, pour rappeler l’universalisme du message juif.

Face à l’extrême-droite et aux partisans de la France aux Français, nous clamons Chana Tova, comme avant nous cent générations de Juifs ayant vécu en France et contribué à faire de la France le pays glorieux qu’elle est depuis tant d’années.

Face à l’instrumentalisation de la mémoire de la Shoah, sa distorsion, face aux manœuvre de réécriture de l’histoire, nous clamons Chana tova et rappelons le souvenir des Juifs du Nord et du Pas-de-Calais raflés le jour de Roch Hachana, le 11 septembre 1942.

Face aux appels obsessionnels et haineux à la délégitimation d’Israël, face à ceux qui accusent Israël d’apartheid, face à ceux qui pavanent dans Paris avec Jeremy Corbyn, face à l’antisionisme, revendiqué mais néanmoins trop frileux pour révéler son véritable nom, nous clamons Chana tova dans la langue de la renaissance du seul Etat juif.

Mais surtout, nous adressons un immense Chana tova à toutes celles et ceux qui, au milieu de ce déferlement d’intolérance, de rejet et de confusion, ne rechignent pas à défendre la liberté, l’esprit critique, le droit, l’entraide, la solidarité et toutes ces valeurs qui sont au cœur de notre message.

À toutes celles et ceux qui comptent sur cette nouvelle année pour y voir prospérer les valeurs universalistes et républicaines, à toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté, à tous ceux-là, nous souhaitons Chana tova !

Chana tova à vous et tous ceux qui vous sont chers.

Yonathan Arfi, Président du Crif

Visuels-f-tes-2022-2023-Pr-sentation-169