Actualités
|
Publié le 13 Janvier 2023

Amis du Crif – Les Amis du Crif ont reçu le Ministre Bruno Le Maire

Le jeudi 12 janvier 2023, Les Amis du Crif avaient rendez-vous, pour un échange exceptionnel, avec Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Une rencontre passionnante, riche en échanges et débats, animée par la journaliste Valérie Toranian.

Yonathan Arfi, Président du Crif, a introduit cette rencontre en rappelant les grands combats actuels du Crif, plus que jamais nécessaires au regard des actualités de cette semaine, pourtant placée sous le signe des commémorations, notamment des rafles de Libourne et de Bordeaux, - funeste parallèle.

La rencontre s'est poursuivie par un échange avec Bruno Le Maire. Valérie Toranian a tout d’abord interrogé le Ministre sur des questions économiques et financières, et sur l’état de notre démocratie. Bruno Le Maire a indiqué ne pas être inquiet quant à l’état de la démocratie, mais « lucide ». Il a rappelé sa conviction dans le « quoi qu’il en coûte », rappelant que ces dépenses ont, selon lui, permis d’éviter une crise économique et sociale, et donc une détérioration du climat général.    

Le Ministre est ensuite revenu sur les dernières élections présidentielles et sur la montée du Rassemblement national dans les urnes. « Je n’ai jamais cru à la diabolisation du Rassemblement national. » Il a invoqué la nécessité de démonter point par point les idées de ce parti, sans le diaboliser. Bruno Le Maire a notamment pris pour exemple l’élection de Donald Trump aux États-Unis dont l’élection découle, selon lui, du traitement médiatique et politique.

Alors que Valérie Toranian l’interrogeait sur la question de l’Allemagne et du couple franco-allemand, Bruno Le Maire a rappelé son admiration pour Antoine et Simone Veil qui avaient une grande croyance dans ce duo européen. Il considère que l’Europe est bouleversée et challengée ; elle doit se réinventer. « Il est temps pour [elle] de passer à l’âge adulte. »  

Sur la question de la montée des idées complotistes en France, notre invité a indiqué que ce combat culturel devait se gagner grâce à l’éducation et aux femmes, ─ encore trop peu présentes dans certains secteurs.
« Une Nation a besoin d’un ciment, de quelque chose qui nous lit et qui nous dépasse » ; les français sont en perte de repères et selon le Ministre, il faut « reconnaître avec humilité » que la République et sa portée philosophique ne suffisent plus.

S’est ensuite ouverte une série de questions/réponses avec le public. Bruno Le Maire a notamment été interrogé par de nombreux étudiants présents dans la salle, sur des questions liées à l’économie, aux finances, aux retraites, mais également à l’écologie et à la situation internationale. Il a notamment rappelé, sur la question de la guerre en Ukraine et de la montée des extrêmes en Europe, que « tout s’oublie, surtout le pire ». « La première cause du retour d’un antisémitisme violent sera l’oubli de la Shoah. »

 

Cet échange s’est conclu par une phrase forte du Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique : « Je suis un ami du Crif, et je suis aussi un ami d’Israël ».

 

L'échange avec Bruno Le Maire est disponible en replay 

 

Vous pouvez vivre ou revivre cette soirée grâce à l’album photo du Crif : Les Amis du Crif ont reçu Bruno Le Maire